Le tennis est le deuxième sport le plus parié en France après le football (plus d’un milliard de mises en 2019). C’est en partie grâce à Roland Garros, tournoi du Grand Chelem se déroulant à Paris, mais également aux aspects plus techniques de ce sport individuel comme la surface, le style de jeu, etc.

L’analyse des cotes

Le tennis est un sport individuel et à ce titre, les cotes et les matchs doivent être analysés d’une manière différente que pour les sports collectifs tels que le football. Il est alors possible de classer les cotes de la façon suivante :

  • 1.01 – 1.30 : cotes « sûres »
  • 1.30 – 1.60 : cotes « abordables »
  • 1.60 – 2.00 : cotes « risquées »

Pour les cotes supérieures à 2.00, elles peuvent être intéressantes dans la mesure où un des joueurs est une étoile montante du tennis qui n’a pas encore fait ses preuves. Au dessus de 3.00, les joueurs concernés sont la plupart du temps perdants et leurs adversaires sont largement favoris. Des surprises peuvent néanmoins arriver, même si dans tous les cas, il faut éviter de miser trop souvent sur ces cotes élevées.

Sur quels matchs de Roland Garros faut-il parier ?

Pendant les tournois du Grand Chelem tels que Roland-Garros, de nombreux matchs sont proposés et face à un tel choix, il est important de ne pas se disperser. En d’autres termes, les combinés impliquant trop de matchs sont à éviter, surtout en pariant sur les joueurs que l’on « connaît ». 

En matière de paris, mieux vaut moins mais mieux. Analyser les matchs est un bon moyen de sécuriser ses paris au maximum, sans oublier de se limiter à quelques matchs par journée.

Gérer ses mises en créant un capital de jeu

Le conseil le plus important à donner lorsque l’on parle de paris sportifs, c’est de ne miser que ce qu’on est prêt à perdre. Un bon moyen de respecter cette règle est de dédier un capital à miser, à répartir convenablement entre les matchs à venir. Pour un tournoi comme Roland-Garros, par exemple, on privilégie la création d’un capital hebdomadaire dédié aux paris sur RG. 

Un détail important : pour bien profiter de ce système avec un capital, il faut miser un pourcentage de ce dernier pour chaque match sélectionné. En procédant par jour, on se retrouve parfois forcé de parier sur un nombre de matchs défini, alors qu’aucun des matchs n’est réellement intéressant.                                                                 

Analyser les matchs de tennis

L’analyse d’un match de tennis se fait selon différents paramètres :

La période de l’année 
Le tennis étant un sport individuel, les fatigues et les blessures sont énormément impactantes, bien plus qu’au football. Un joueur qui a enchaîné plusieurs tournois sera plus fatigué qu’un joueur qui revient d’une pause en compétition. Attention à aussi prendre en compte la forme du joueur, en reprenant le même exemple, s’il est sur une série de victoires, mieux vaut se pencher un peu plus longtemps sur la question et poursuivre l’analyse grâce aux critères suivants. 

La surface du court
Le tennis est un des rares sports à comporter plusieurs sols et en ce qui concerne Roland Garros, c’est la terre battue qui est à l’honneur. Il est important de savoir que chaque joueur ou joueuse de tennis a sa surface de prédilection. Par exemple, Rafael Nadal a une nette préférence pour la terre battue, lui qui a gagné Roland Garros 13 fois sur les 15 dernières années.

Le type de joueur
Au tennis, chaque joueur possède des points forts et des points faibles, qui peuvent potentiellement contrer leurs adversaires ou bien, au contraire, leur profiter. Pour identifier les némésis des joueurs sur lesquels on veut parier, il faut au préalable regarder l’historique de leurs confrontations, une donnée d’une grande valeur au tennis.

Les autres façons de parier sur le tennis

Il est possible de miser autrement que sur la victoire d’un joueur. Les possibilités sont multiples : la durée du match, le gagnant (avec un écart de jeux/sets), le nombre de jeux et sets disputés,  le gagnant du tournoi, etc.

En résumé, le tennis est une excellente opportunité pour parier sur un sport individuel et lorsque l’analyse est bien faite, permet d’être relativement plus “safe” que sur d’autres sports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *